Accompagner ses parents en maison de retraite : quelques conseils

La retraite est une période difficile de la vie. Même si elle est synonyme de repos, loin du tracas salarial, elle annonce aussi un changement de vie radical. Avec l’âge, certains retraités voient leurs conditions de vie se détériorer en même temps que leur santé. Vient alors la question de savoir s’il faut intégrer la personne concernée au sein d’une maison de retraite. Selon une récente étude effectuée par Cap Retraite, les frais liés aux maisons de retraite représentent plus de 105% des revenus d’un foyer de retraités. Autant dire que la situation devient vite ingérable au niveau financier. Voici donc quelques conseils pour appréhender au mieux cette situation délicate.

Le placement en maison de retraite est-il obligatoire ?

Même si trouver une maison de retraite est devenu plus simple qu’auparavant, il faut se poser la question du caractère obligatoire de cette démarche. Plus de 60% des concernés affirment qu’ils préféreraient rester à domicile. Et ça peut se comprendre ! La perte d’autonomie est très difficile à accepter, même à un âge avancé.

Malheureusement, dans certains cas, la maison de retraite n’est plus une option. Quand un retraité perd totalement son autonomie à cause d’une maladie, il ne reste que peu de solutions aux enfants pour rendre la situation meilleure.

Le budget doit être un facteur de décision, mais pas uniquement

Cela va sans dire : le budget est un facteur déterminant dans le choix d’une maison de retraite. Mais ça ne doit en aucun cas être un facteur bloquant. Placer ses parents en maison de retraite est déjà assez difficile, mieux vaut ne pas rendre tabou des sujets futiles et sans intérêt.

Pour réaliser des économies, n’hésitez pas à envisager un léger décalage géographique. Parfois, une trentaine de kilomètres suffisent à faire baisser les prix considérablement. 

Enfin, gardez à l’esprit qu’une retraite se prépare des dizaines d’années en amont. Alors pensez dès aujourd’hui à souscrire une assurance perte d’autonomie. Vous n’en verrez pas les bénéfices avant longtemps, mais vous ne le regretterez pas.