Un nouveau projet d’aménagement du centre de Montauban se dessine

Montauban

La ville de Montauban accueillera bientôt un centre de congrès et un parking dans son centre ville. Un projet qui s’inscrit dans l’amélioration de son urbanisme, et plus particulièrement de l’accueil congrès et séminaire dans le Grand Montauban. Toutefois, les habitants eux émettent des craintes concernant le devenir en particulier du plateau, regroupant les allées Consul Dupuy.

Aménagement à Montauban : bientôt un nouveau centre de congrès dans la ville

Le centre de Montauban sera bientôt aménagé, en vue d’accueillir un nouveau centre de congrès et un nouveau parking. L’appel à une assistance à maîtrise d’ouvrage du projet est lancé. 3 points semblent alors spécialement définir les principaux axes dudit projet : le futur aménagement du centre des congrès et spectacles, dont la position stratégique doit principalement être définie ; le parking, en plein aménagement et auquel les architectes espèrent concéder plus de places ; et le réaménagement urbain, dépendant notamment du traitement de surface et du stationnement en voirie.

3500 m² dédiés au nouveau centre de congrès de Montauban

Pour sa part, le centre de congrès à proprement dit est prévu occuper une surface de 3500 m² dans le centre de Montauban. Une superficie équivalant à une capacité de 400 places à 800 places. Toutefois, l’aménagement du centre doit avant tout tenir compte de l’offre des autres infrastructures similaires de la ville, à savoir la salle Eurythmie et le théâtre.

Un parking de 450 places pour accessoiriser le futur centre de congrès de Montauban

Pour sa part, le parking prévu également dans l’aménagement prochain de Montauban devrait accueillir 450 places, auxquelles un nombre de place supprimées en voirie seraient probablement ajoutées. Un point qui semble alors inquiéter spécialement les riverains et producteurs du marché hebdomadaire de la ville, dans la mesure où l’aménagement de ce parking pourrait modifier l’urbanisme de l’esplanade du Consul Dupuy. Un cas qui concerne aussi la place de la cathédrale, les allées Consul Dupuy ou encore la Porte du Moustier, dans la recomposition des espaces publics.